Est-ce possible pour les étudiants d’assurer en cours et de vivre à fond leurs passions ? Quelles conséquences ont leurs passions sur leurs temps d’étude ? Pour ceux qui ont fait le choix de vivre cette aventure, la réponse est : quand on aime, on ne compte pas… ses heures.

Toutefois, trouver du temps libre lorsqu’on a un diplôme à décrocher, reste un challenge. Car, mener de front études et passion nécessite de régler son emploi du temps de manière très rigoureuse.

Autant de questions que nous allons aborder avec notre invité du jour, Alexandre Yohan Adamoh KOHOU, un jeune ivoirien de 21 ans, étudiant en 3ème année de licence en Communication & Marketing.

Labs.Café-Live : Bonjour Alexandre merci d’avoir répondu présent à notre invitation. Trois questions pour démarrer : quel est votre parcours scolaire ? Qu’est-ce qui a motivé le choix de ces filières (Communication & Marketing) ? Enfin quel métier envisagez-vous d’exercer avec cette formation?

Bonjour à toute l’équipe du Labs.Café-Live. Merci pour cette invitation. Après avoir obtenu mon baccalauréat ES (Économie & Social), j’ai opté pour la Communication et le Marketing, afin de m’approprier les outils et les mécanismes de ces secteurs d’activité pour pouvoir promouvoir mes créations de façon efficace. La Communication et le Marketing sont indispensables pour se faire connaître, pour vendre ses produits et services, pour développer son activité. De plus, je suis parfaitement bilingue (français – anglais).

Pour la carrière, je vise les métiers de la communication & du marketing digital. L’internet, les technologies sont également des domaines qui me passionnent. Aussi, je ne vous apprends rien en disant que les technologies sont devenues essentielles pour développer ses affaires…

Pour l’heure, je me projette dans une formule free-lance pour exercer dans les domaines de la communication & du marketing digital. Car, je compte poursuivre mes activités en rapport avec ma passion. Depuis l’enfance, la musique rythme mon existence. À force de pratique, je suis devenu un musicien professionnel Multi-instrumentiste : je suis bassiste, pianiste et batteur. Pluridisciplinaire, je suis également compositeur, arrangeur, auteur et parfois interprète.

Labs.Café-Live : Cher (es) lecteur(s) je vous propose une petite transition musicale, avec le titre « Nujabes taught me » – by BLoved Swammi alias Alexandre Kohou.

 

Labs.Café-Live : Parlez-nous de votre passion. Comment la faites-vous évoluer ? Quelle place occupe-t-elle aujourd’hui dans votre vie ?

Dès le lycée, mon intérêt pour la musique m’a poussé à m’inscrire au club de musique de l’école, où j’ai formé avec des amis le groupe « Hi At Us ». Après un an d’activité au lycée et en dehors, je devins co-président du club. Nous saisissions toutes les occasions pour prester au sein de notre école, ces concerts nous a ouvert des portes à l’extérieur du lycée. Nous avons fait plusieurs scènes à Dakar, dont la Base militaire française.

Le teasing de notre concert la Base militaire française à Dakar au Sénégal – en juin 2016

 

En plus des concerts auxquels je participe, j’ai eu l’occasion de composer pour des groupes, des chanteurs; j’ai composé des sons pour des documentaires, des spots publicitaires et des films sous mon alias « BLoved Swammi ».

Je suis resté dans la même dynamique en arrivant au supérieur. Je continue toutes mes activités liées à la musique en annexe de mes études.

Aujourd’hui, la musique occupe une place centrale dans ma vie : tous mes projets et mon plan de carrière gravitent autour de cette passion. J’espère sur le long terme pouvoir en faire mon activité principale et en en vivre pleinement.

Cependant, aussi passionné que je puisse être, je reste réaliste : même si je pense avoir les qualités et la volonté pour réussir dans ce milieu, je sais qu’il n’est pas facile de vivre de la musique uniquement, surtout à ses débuts.

Offrir mes compétences en communication et en marketing digital, en tant que Free-Lance, me permettra de développer mon savoir-faire dans ces domaines, et surtout me permettra d’avoir une source de revenu.

Labs.Café-Live : Quelle est la position de vos parents vis-à-vis de votre choix ?

Ils étaient très dubitatifs au début. Ils n’étaient pas sûr de ma détermination et craignaient naturellement pour mes études, et mon avenir. La musique n’allait-elle pas me ralentir?.

Il n’a cependant pas fallu longtemps pour que ma volonté, mon application et mes résultats concernant les études, les touchent et les adoucissent par rapport à mon choix de vivre ma musique en même temps que mes études. Ils ont compris que ce choix, c’est du sérieux pour moi.

Nous avons donc pu trouver un terrain d’entente, et ils me laissent vivre ma passion tant que cela n’empiète pas sur mes études.

Labs.Café-Live : Vous avez fait le choix de mener de front études et passion, comment conciliez-vous les deux ? A Quel rythme (combien de temps consacrez-vous à vos études et au développement de votre passion) ?

Tout d’abord, il faut dire que j’ai toujours su concilier les deux mondes : je suis musicien depuis le lycée et j’ai obtenu mon baccalauréat avec la mention bien. J’organise toujours mon emploi du temps pour la musique en fonction de mon emploi du temps scolaire. Lorsque les études ne me prennent pas trop de temps, je fais plus de musique et inversement. Mais les études ont toujours la priorité sur mon temps. Mon objectif est d’obtenir tous les diplômes qui me permettront d’accéder à l’emploi.

Labs.Café-Live : Selon vous, votre passion et vos études sont complémentaires ?

Complètement! C’était d’ailleurs le facteur le plus décisif lors de mon choix de filière. Pour que la musique se vende, il faut savoir la mettre en valeur, faire la promotion et sans oublier le volet très important de la distribution. C’est pour cela que les labels existent !

J’aspire à rester indépendant. Même si je change d’avis en cours de route, il me faut avant tout promouvoir et faire connaître mes talents de musicien pour qu’un Label s’intéresse à moi. C’est là que la communication et le marketing interviennent. Ces disciplines sont indispensables dans ce métier et je l’avais très vite compris. Déjà au lycée, je faisais du Community Managing sur Facebook, en tant que co-gérant de la page de mon groupe de musique «Hi At Us». Ma mission consistait à attirer l’attention du public, à nous créer un public et à les fidéliser. Je postais nos agendas de concert, des capsules vidéos des répétitions, des articles pour entretenir la “fan base” du groupe. Nous avons près de 340 abonnés sur notre page Facebook Hi At Us

J’ai également effectué un stage au sein de l’Agence de Communication Voodoo, qui figure parmi les plus importantes dans son domaine au Sénégal et en Côte d’Ivoire. Au cours de ce stage, j’ai pu découvrir le fonctionnement d’une Agence à travers 03 départements : le département commercial, celui de la  création et le département de production. J’ai eu l’opportunité de rencontrer le manager de l’artiste Sénégalais Carlou Di et cela m’a ouvert plusieurs portes. Cette expérience en entreprise démontre parfaitement la proximité des deux domaines dans lesquels j’exerce.

 

Labs.Café-Live : Envisagez-vous de revenir à un rythme consacré entièrement aux études ?

Certainement pas !

Je suis une personne très dynamique, j’ai un esprit qui est continuellement à la recherche de sujet, de réponse… Cette curiosité nourrit ma créativité.

Je me satisfais très rarement d’une seule activité, d’une seule possibilité… Fuyant la monotonie comme la peste, j’ai toujours pratiqué des activités en dehors de mon cursus académique. Et je crois que je m’en sors assez bien.

Labs.Café-Live : Quelles sont vos perspectives de carrière ?

J’ai pour projet personnel de monter mon studio d’enregistrement, puis de créer une maison de production. j’ai déjà le nom du Label : BL Swammi (Beats Love Swammi) un jeu de mot composé des initiales de mon pseudo d’artiste.

Actuellement je suis basé à Abidjan en Côte d’Ivoire. Je participe au développement de la plate-forme Labs.femininonline.com portée par la société MADEN. Ce stage de formation et de perfectionnement professionnel me permet d’acquérir des savoir-faire en communication et marketing dans l’univers du digital. A travers ce stage, j’apprends le mode de fonctionnement des Free-lances et des Consultants. Aussi, en tant que membre de la plate-forme, je bénéficie d’un réseau et d’un support pour la promotion de mes compétences et de mes travaux. Aujourd’hui, grâce à ce projet j’ai une empreinte numérique.

Labs.Café-Live : Votre mot de la fin

J’invite la jeunesse, en particulier celle d’Afrique à investir ce réseau qui constitue un outil efficace qui vise également à faciliter l’insertion des jeunes dans le monde du travail.

Le Labs.Café-Live vous remercie cher Alexandre pour cet entretien tout en musique. Quant à vous, cher(es) lecteurs nous vous donnons rendez-vous mercredi 18 septembre avec un nouvel invité.

Le RDV de ce mercredi se termine en musique comme il a démarré avec un court extrait d’une prestation live au “Petit Zing” de Saly au Sénégal proposé par BLoved Swammi alias Alexandre Kohou.